vendredi 24 février 2017

Déjeuner en paix

Rien à voir avec une quelconque tension familiale mais c'était trop tentant de faire le lien avec la célébrissime chanson de Stephan Eicher !

Or donc hier j'ai déjeuné, toute seule, avec mes parents de passage dans le coin.

J'essaie de me remémorer de quand date la dernière fois. Je suis tentée de compter en décennies mais en grattant un peu dans les souvenirs, je me souviens être descendue chez eux le premier week-end post séparation que Cro-Mignonne a passé avec son père. Et fort probablement mon frère n'était pas à tous les repas. Mettons donc 6 ans minimum. Et avant ces six ans, là, probablement, des décennies.

Probablement quand mon frère s'est fait opérer des coucougnettes à la montagne en été, et si ma mémoire est bonne, on a mangé une raclette et c'était l'année de mon bac.

Entre ça plein de repas chouettes, bons, joyeux, d'autres plus sérieux, avec des compagnons, des copains, des enfants.

Mais des à nous trois très rarement donc.

Et même si certaines circonstances font qu'on aurait pu être plus détendus, ça m'a fait du bien et grand plaisir.

Billet original sur Sacrip'Anne

Départ.

P1040702Je viens de déposer Fu et Eugénie à la gare, la maison est bien vide et a bien besoin d'un bon coup d'aspirateur.

Eugénie a une journée sans fractions, sans divisions.

Elle a laissé la construction en légos de son supersonique jusquà Pâques et j'ai la consigne de ne pas y toucher.

A bientôt les filles!

Billet original sur Les uns, les autres et moi

jeudi 23 février 2017

m-dam-hm- l-dcl-hl- kl- g-

Encore Maky j'adore convertir.

 

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mercredi 22 février 2017

Etat d'âme.

Eugénie hier:"Mais pourquoi je suis inquiète je devrais être heureuse, demain je vais au poney et maman arrive dans l'après-midi".

Ah oui je sais j'ai peur qu'il pleuve et alors pas de poney."

C'est dur la vie de petite fille quand même. 2 mn après elle dansait comme une folle.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

Les petits bonheurs

Ça secoue ces temps-ci. Pas personnellement, on va plutôt bien, comme on peut, encore que nos vies professionnelles à nous autres les grands puissent être perfectibles et pèsent un peu. Mais quand même, oui, ça va.

En revanche l'état du monde, les meilleurs qui s'en vont, tout ça...

Hier soir j'étais à une réunion à l'école et j'en suis sortie effarée sur la misère sociale qui nous entoure. Mais aussi la misère intellectuelle, parfois. Pas toujours ensemble. Et puis Ma qui n'est plus là, et puis

Exactement dans ces moments-là qu'il faut se concentrer sur chaque petit bonheur qui passe et s'en servir de carburant. Encore plus.

Du coup j'observe les jours qui rallongent, je savoure les moments de tendre entre deux explosions pubertaires de ma fille, je sniffe le cou de mon fils à chaque câlin, je gratouille le chat pour me repaître de ses ronrons, je me cale au creux du bras de l'Enchanteur pour de soirées au calme.

Et puis je vais le midi faire un tour de l'immeuble, casque sur les oreilles et musique qui va bien, histoire d'évacuer un peu de tension à la mi journée.

Billet original sur Sacrip'Anne

mardi 21 février 2017

Allez Alphonse ... Tu avais tort.

P1040695

 

Pendant qu'à grands coups de ciseaux et crayons Eugénie travaille à la création de sa collection printemps été  les infos passent un petit reportage "comment faire revivre la campagne" du tac au tac ma petite répond au journaliste "ben en arrêtant de construire des villes à la campagne" .

Billet original sur Les uns, les autres et moi

lundi 20 février 2017

Le jeu de lakévio.

Charles-W-Hawthorne -Three-Women-of-Provincetown

Mine de rien.

Mes chères soeurs, en un mot comme en cent, bravo, nos objectifs sont atteints et dans certains secteurs dépassés.

Quelques petits détails à régler encore mais 3 fois rien: n'essayons pas d'avoir l'air aimable, prévoyons une sacoche plus grande et veillons bien à ne pas percer les paquets, le chien qui a léché par terre ce qu'il a cru être du sucre est mort d'une overdose, alors prudence n'est-ce pas.

Bien allons nous coucher maintenant, demain nous ferons la sortie des écoles, il n'est jamais trop tôt pour donner de "bonnes" habitudes aux enfants.

Don Pasquale notre parrain , de là haut veille sur nous, demain nous irons à l'église lui adresser nos prières, après le travail bien sûr.

 

Billet original sur Les uns, les autres et moi

dimanche 19 février 2017

Le sens des devoirs.

P1040693Après 2 heures passées au poney-club sous soleil printanier il a bien fallu ramener la belle sous des cieux moins agréables.

Retour à la maison d'une Eugénie ravie de son après-midi, gaieté vite douchée par sa pénible grand-mère. Les devoirs ma chérie...

La chevalerie, une poésie à copier dans le cahier fait pour, quelques pages d'une lecture imposée aussi chiantes que celles d'Eléna Ferrante, mettre au propre divisions et multiplications, la liste est longue.

Consciente de la responsabilité que l'on me confie je fais faire les devoirs et heureusement comme on dit "Eugénie est de bonne commande"

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 17 février 2017

M'ennuyer? Moi jamais!

P1040692

Entre les différences et ressemblances de l'escargot et la couleuvre, la poésie  dont le titre à lui seul est un poème

"Que l'étude est chose maussade", les multiplications et divisions longues comme un bras, les pièges du système métrique à déjouer, les conjugaisons à réviser et j'en oublie sans doute, Eugénie ne s'ennuie pas, moi non plus mais se dégager une journée entière à buller, impossible.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

jeudi 16 février 2017

Héritage.

Eugénie devant la cave à liqueur: Mab j'adore je pourrai en hériter?

Elle a la délicatesse de ne pas ajouter "Quand tu seras morte".

P1040688

P1040689

 

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mercredi 15 février 2017

Eugénie styliste.

CAM00006

CAM00007

Avec un vieux maillot, une paire de ciseaux, quelques épingles et surtout de la patience Eugénie coupe, drape, fronce, fait des décolletés plongeants  réinvente la fameuse robe noire de Mireille Darc tout en racontant la vie des Barbies.

La Nine est là pour notre plus grand plaisir.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mardi 14 février 2017

J'ai du mal.

fevrier_2017Celui dont tout le monde parle.

Je l'ai attendu plusieurs semaines quand enfin il est revenu à la bibliothèque je me suis ruée dessus  avec le secret espoir de me délecter.

Hélas pour l'instant au bout d'une soixantaine de pages j'ai du mal à y trouver un quelconque intérêt , je vais persister, un peu mais ces 2 petites filles m'agacent.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

lundi 13 février 2017

Non d'un chien!

chiens_lakevioLe jeu de Lakévio.

Tu les entends ces intoxiqués du jogging, ils vont encore nous obliger à les suivre aux aurores et soi-disant c'est pour nous, pour nous faire plaisir, pour courir , courir, courir.

Ils sont heureux quand nous revenons haletants, la langue pendante et assoiffés.

Je n'en peux plus de ce rituel, nous sommes si bien près du radiateur à rêvasser des heures entières, vivement qu'ils partent travailler la maison sera à nous jusqu'au soir.

Ah j'entends la jolie voisine qui gratte à la porte, bien sûr ils ne la feront pas entrer, une bâtarde, pas pour nous!

Zut ils sont partis une fois de plus en nous mettant la télé, pour nous faire une présence, mais ils sont débiles ces deux là et même pas une chaine d'animaux, non des infos en continu. Ils espèrent qu'on leur fera un compte-rendu détaillé...N'impore quoi!

Que dis-tu? Ah bonne idée on va se plaindre à la SPA pour mauvais traitements.

Allez rendormons-nous, c'est si bon!

 

Billet original sur Les uns, les autres et moi

samedi 11 février 2017

Joyeux ce samedi matin.

Quand la radio m'offre entre 6 et 7 h Fever par Peggy Lee et une tasse de thé plus tard Jean Yann dans le Permis de conduire je me dis forcément que la journée commence bien quand par le plus grand des hasards j'échappe à la politique.

Peggy Lee - Fever

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 10 février 2017

Objets, objets ...

...si vous avez une âme cessez de vous rappeler à mon bon souvenir, je fatigue!

Ce matin comme presque tous les jours, réveil en sursaut limite le coeur qui fait une embardée et la phrase habituelle plus pensée que dite: " Mais au fait et ça où c'est?" Pour une fois il ne s'agit pas de livres mais "seulement" d'un grand vase en cristal de plusieurs kilos que j'ai toujours vu d'abord chez mes grands-parents, ensuite chez mes parents et puis chez nous depuis plus de 30 ans.

Après un triturage intense de méninges je pense savoir où il est, pas noyé ni cassé c'est déjà ça.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

jeudi 9 février 2017

Allez encore un peu...

Les mots me fuient, l'envie aussi, est-ce bien nécessaire de se forcer à peiner pour aligner quelques phrases insipides, j'en doute mais je m'y astreins quand même pour faire encore un peu travailler un cerveau qui aurait tendance à se mettre en veille.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mardi 7 février 2017

Repas avec M.

Aujourd'hui vers 11h30, j'ai eu l'agréable surprise de recevoir un SMS de mon amie M. qui me proposait un rendez-vous pour aller manger ensemble à midi. Proposition que, évidemment, j'acceptais avec volontiers !

Nous avons donc passé une belle heure à discuter des récents spectacles que nous avons respectivement vus,[1] de ses projets à venir, de la météo, et de toutes ces petites choses qui font qu'une amitié est belle.

Vivement le prochain repas partagé ! Ah, bien tiens, ça tombe bien, c'est déjà prévu pour demain. :-)

Note

[1] M. étant directrice de théâtre, il est peu dire qu'elle voit encore plus de spectacles que moi...

Billet original sur Un blog inutile de plus...

lundi 6 février 2017

Tiercé gagnant

Jeudi : Ici c’est Brest, concert de 3 groupes rock bretons à la Péniche Cancale de Dijon, chouette soirée avec Djokovic, Slow Sliders & les excellents Bantam Lyons.

Vendredi : Brzowski + D-Faz au Coquillage (LE café concert du bassin minier), un mélange réjouissant de rap US et d’hip hop électro-rock from Saint-Étienne.

Samedi : direction Langres pour retrouver l’excellent Olivier Mellano avec son projet No Land : un bagad (des bombardes, des cornemuses, des percussions) et Brendan Perry (de Dead Can Dance, oui oui oui) pour une superbe pièce musicale de 40 minutes prônant l’utopie d’une terre sans frontière, sans pays.

Cette semaine encore, on a pris du plaisir en concert.

Billet original sur Envisager l'infinir

Pendule caractérielle.

P1040684

P1040685

P1040686

Franchement avec tous les soins qu'il apporte à ces vieilles ferrailles il mériterait un peu plus de reconnaissance ou tout au moins un tic tac régulier, des aiguilles sur la bonne heure et des poids qui descendent à un rythme régulier.

Depuis hier la belle est désossée, écartelée, réduite à l'état de pièces détachées.

Mais je suis tranquille le gagnant sera Maky.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

dimanche 5 février 2017

Rêve

Je me retrouvais dans le métro
avec trois gauchistes inconnus,
et nous nous prîmes à rêver d’un second sans
Marine.
Cela m’a fait un bien fou.

Billet original sur Les petites banalités de Cunégonde

- page 1 de 93

Haut de page