lundi 24 avril 2017

Lassitude.

11 ans et 24 jours , il est grand temps de fermer ce blog.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

dimanche 23 avril 2017

Un petit côté Hopper...

DSCF8664 Juste pour la photo prise à la fermeture car l'ambiance chez Fu et Gendre est plutôt à la gaité.

Depuis quelques semaines ils ont acheté cette crêperie- pizzaria au pied du Ventoux, nous y avons déjeuné, dîné plusieurs fois et ma foi ils s'en sortent bien même très bien.

 Eugénie est une bonne cliente pour les glaces.

Clientèle de touristes et de passionnés de vélo ils n'auront pas le temps de s'ennuyer cet été.

Courage les enfants.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

samedi 22 avril 2017

Henri multi cartes.

IMG_5915

 Mécanicien auto-moto-vélo, ingénieux bricoleur  tous matériaux avec une nette préférence pour le bois, "homme d'affaires" avisé un brin retors quand il se promène dans les déchetteries en jouant à qui cherche trouve et une fois le truc improbable trouvé il le vend sur internet.

A ces  réelles aptitudes vient s'ajouter celle de coiffeur, je l'ai vu jeudi matin couper les cheveux d'un copain à la tondeuse et ma foi le résultat était parfait.

Après tout il venait de tondre l'herbe alors pourquoi pas la tête du copain qui voulait une coupe à la Lucky Luck

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 21 avril 2017

A fond de trains.

IMG_5918

Mercredi matin avec Eugénie transilien, rer jusqu'à Marne la vallée et tgv à 12h23 pour Avignon. Ma compagne de voyage est bien patiente car si le voyage en lui_même est rapide les attentes en gares diverses pour changer de moyen de transport sont  parfois un peu longues.

Le mistral souffle tellement que je suis heureuse d'être lestée par mon sac de voyage. Jeudi matin pas de vent, au soleil jusqu'à 14h et en route pour le chemin à l'envers sauf que Maky m'attendra à Marne la Vallée.

Magnifique rosier chez Fu mis en valeur par la bouteille de gaz, j'ai eu la flemme de la bouger.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mardi 18 avril 2017

Hell's kitchen

Or donc pour ceux qui n'auraient pas suivi nos aventures ni mis les pieds à la maison (du coup il ne reste plus grand monde, si ?) nous avons ENFIN franchi le pas.

Il faut dire, il y a douze ans, quand j'ai craqué sur cet appartement, sa déco n'était pas le point fort. C'était même la clé de voûte d'une négo sérieuse sur le prix, si vous voulez tout savoir !

La cuisine, en dehors de moche, avait une qualité évidente à mes yeux : elle est très grande. Dans mon studio, les plus vieux d'entre vous l'ont vu, on ne tenait pas à deux dans ma cuisine (j'ai déjà vu des chiottes plus grands que la cuisine de ce studio, c'est dire). Sur le coup, la déco seventies n'était donc pas un frein à l'achat.

Et puis on a fait de la peinture dans beaucoup de pièces, c'était une vraie galère de papier peint texturé imperméable posé à même le béton avec un litre de colle au mètre carré. Du coup on a laissé tomber la cuisine, moche mais en bon état général.

Douze ans après (et un changement de compagnon, le précédent ayant un faible pour les portes de placard jaune moutarde périmée), donc, on a franchi le pas et repeint la cuisine.

Alors comme on a un budget archi limité, on a appliqué les principes en vigueur dans la marine : peinture sur merde = propreté.

Donc on a peint du gris PAR DESSUS le papier peint à fleurs d'une couleur rose marron orange indéfinissable. On a mis le blanc (4 couches !) PAR DESSUS les portes jaune moutarde périmée. Et du noir PAR DESSUS la crédence marron.

Il nous reste quelques ameublements à faire mais entrer dans cette cuisine sobre et lumineuse me fait un petit bonheur à chaque fois et rien que pour ça, ça valait la peine.

(Et comme tout le monde a vu les photos ici et là et que j'ai la flemme de les charger depuis mon portable, vous n'aurez qu'à venir pour constater le changement. Promis, Noé sera enchanté de poser au milieu en caleçon comme pour les photos d'étape de chantier !)

Billet original sur Sacrip'Anne

Gelée blanche.

IMG_5901

IMG_5903

IMG_5907Hier en fin d'aprè-midi en prenant quelques photos du jardin je n'avais pas chaud du tout mais n'imaginais pas que ce matin les toits seraient blancs.

Les rosiers feraient bien de garder encore un peu au chaud les roses toujours trop pressées, la glycine est cette année encore somptueuse bien que trop pale à mon goût.

Je viens d'entendre la météo, aujourd'hui je ressors les pulls d'hiver.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

lundi 17 avril 2017

La honte.

IMG_5881

Mais oui ça peut arriver qu'un grand-père de 72 ans, un presqu'adulte de 17 ans prennent une sévère raclée à la pétanque.

Eugénie n'a pas eu le triomphe modeste la semaine dernière c'est le moins que l'on puisse dire mais après tout il y avait de quoi  surtout après avoir subi conseils et critiques variés au début de la partie car à la fin les perdants faisaient profil bas avançant l'argument habituel "bah la chance du débutant".

A la mauvaise foi des hommes!

Billet original sur Les uns, les autres et moi

dimanche 16 avril 2017

Réponse à Heure Bleue

IMG_5885

IMG_5889

IMG_5898

Nous avons quitté la magnifique vue sur le Ventoux mardi avec Eugénie.

Je la ramène à ses parents mercredi en TGV, vive ouigo et ses trains à 10 euros.

Elle reprend l'école lundi prochain .

Hier nous avons vu une très jolie exposition au château de Nemours et cette après-midi elle ira avec Maky au poney mais avant elle devra me copier 10 fois le verbe éteindre.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 14 avril 2017

Subjonctif, histoire, grammaire...

Certes ça ne fait pas de mal de se replonger dans le subjonctif à tous les temps, de traquer les conjonctions et prépositions dans un texte ou de retrouver Louis VII le jeune, sa frivole épouse Aliénor d'Aquitaine et l'abbé Suger.

J'essaie de rendre le texte un peu vivant pour Eugénie mais l'ensemble reste assez indigeste.

A part ça elle est à fond dans la création de robes à grands coups de ciseaux et de ...scotch!

Les réjouissances de  ce vendredi : calcul, récitation et tour d'horizon des tables de multiplication, chouette!

IMG_5883

Billet original sur Les uns, les autres et moi

jeudi 13 avril 2017

Sa cabane en Provence.

La haut sur la colline Henri le bâtisseur nous a fait visiter sa résidence secondaire.

Pas de toit mais des canapés récupérés au gré de ses virées en moto, meublée de bric et de broc, nous sommes admiratifs devant tant d'ingéniosité.

 

DSCF8647

DSCF8652

DSCF8649

 

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mercredi 12 avril 2017

Le garçon qui parle à sa moto.

Je me chauffe au soleil pendant que tout s'agite autour de moi,  derrière mes lunettes j'observe mes 4 "petits" ils sont charmants, drôles, serviables, bruyants, bref ils sont parfaits.

Donc je me chauffe au soleil et vois Henri passer devant sa moto en disant "Mais oui ma belle on va aller faire un tour".

S0188696

S0308711

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 7 avril 2017

Escapade.

CAM00040

CAM00025

Mistral, soleil, cérisiers en fleurs, pizzas, crèpes au petit restaurant de Fu et Gendre, Eugénie et Henri, Victor et Arthur ce soir, un dépaysement et changement de rythme salutaires.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mercredi 5 avril 2017

Festival de récompenses.

 Dans la catégorie 1er rôle pour son omniprésence à l'écran le gagnant est... Le téléphone portable.

Dans la catégorie second rôle applaudissons sans réserve le...Mug de café, thé ou tisane.

Mug qui est incontournable aussi à la télé, depuis peu Marina du journal de la santé se promène avec le mug vissé à sa main.

Dans la catégorie dialogues  qui n'ont rien d'impérissables, "désolé" remporte le 1er prix.

Audiard au secours!

C'était ma minute agacée

Billet original sur Les uns, les autres et moi

samedi 1 avril 2017

Morilles d'avril.

CAM00023

En début de semaine avant le passage de la tondeuse j'ai trouvé presqu'au milieu de la pelouse une morille.

Hier dans une plate-bande moussue 3 morilles me faisaient de l'oeil.

Je n'ai jamais vu ça mais j'entends autour de moi que les jardins inondés en juin se transformaient sans doute de manière éphémère en sous bois producteur de morilles.

Cerisette et son chef non étoilé mais c'est tout comme ont testé hier l'omelette aux morilles, décevante paraît-il, ils me conseillent de faire sécher ma "récolte" une dizaine de jours avant de les manger, à suivre donc.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 31 mars 2017

Au feu le viburnum.

IMG_4300

En 3 coups de tronçonneuse le viburnum laisse la place à un mur de pierre qui sera vite recouvert de vigne vierge et chèvrefeuille, ça rampe déjà au sol.

P1040724

J'ai bien raison de prendre des photos du jardin à chaque saison même si pour beaucoup elles sont sans intérêt ni artistique ni botanique elles ont au moins le mérite de fixer les choses.

Février 2014 le viburnum était en pleine floraison, rien ne laissait supposer qu'en mars 2017 il finirait au feu.

Nous surveillons maintenant un laurier sauce dont quelques feuilles...

J'ai trouvé sur internet la maladie responsable : Phytophthora, en espérant qu'elle ne va pas se propager.

 

Billet original sur Les uns, les autres et moi

jeudi 30 mars 2017

Désespérée.

P1040718

Comme dirait tonton Kiki dont le sens inné de la mesure est bien connu, remettons les choses à leur place et disons que je suis contrariée, très contrariée même.

Depuis quelques temps sur un côté du jardin lilas, althéas meurent en quelques jours et avant hier c'est un viburnum imposant qui est carrément bicolore, une moitié pain grillé cramé l'autre bien verte.

 Un spécialiste consulté hier preuves à l'appui m'a dit  avec un hochement de tête qui sentait l'ignorance, "faut couper".

Ben ça merci je n'ai pas attendu pour commencer.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mardi 28 mars 2017

Au jardin.

Depuis quelques jours le temps est bien agréable, les arbres en fleurs mettent du blanc et du rose au moral, même le vieux cerisier de 46 ans semble avoir un regain d’énergie je lui trouve plus de fleurs que l’an dernier.

L’herbe aussi pousse bien, chaque jour un choix s’impose à moi entre désherber, arracher l’herbe ou nettoyer partout.

Bien sûr je me prosterne sur mon coussin devant les envahisseuses  le cœur vaillant et surtout à mains nues j’extrais et arrache avec un plaisir presque sadique tout en connaissant l’aspect inutile de ce passe-temps.

Dans moins d’un mois tout sera à refaire.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

dimanche 26 mars 2017

Henri chéri.

IMG_5772

Ingrédients pour une bonne journée:

Du soleil, du soleil, du soleil et du vent  ce qui fait clignoter dans ma tête "lessive" et je me suis éclatée, 2 grosses lessives sèchées en un tour de vent.

Un coup de fil d'Henri, ça c'est du bonheur en barre après avoir pris des nouvelles de tout le monde, des travaux en cours, de la météo je le sentais bien désireux de parler à Maky.

A voir l'air réjoui de Maky pendant qu'Henri lui parlait j'ai bien compris qu'il s'agissait de bricolage.

Il a récupéré un moteur de tondeuse, un vélo et les 2 assemblés lui feront une mobylette.

Et jardiner l'après-midi, une journée parfaite.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

vendredi 24 mars 2017

Hirondelles pour ma collection.

IMG_5873

Hier voulant que le temps s'accélère juste un peu je scrutais le ciel à la recherche de l'hirondelle éclaireuse, celle qui arrive tout début avril et repart quelques jours après chercher ses copines.

Je scrutais en vain d'ailleurs sans me douter que le soir Cerisette brodeuse émérite allait m'offrir le fruit de son travail, un joli coussin avec mes chères hirondelles finement brodées.

Merci, merci j'adore!

Billet original sur Les uns, les autres et moi

mercredi 22 mars 2017

Mauvaise surprise ce matin.

6h30 il fait grand jour, ça c'est chouette.

6h31 il fait grand jour, le ciel est bien dégagé mais les toits sont blancs, une petite gelée, pas si petite d'ailleurs, recouvre les toits de son blanc manteau comme dirait un poète en mal d'inspiration.

6h32 je m'inquiète pour les tulipes qui depuis hier s'épanouissent sous les premiers rayons du soleil, entre 2 averses bien sûr.

6h34 j'éteins la radio, je veux déjeuner en paix.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

- page 1 de 95

Haut de page