Allez encore un peu...

Les mots me fuient, l'envie aussi, est-ce bien nécessaire de se forcer à peiner pour aligner quelques phrases insipides, j'en doute mais je m'y astreins quand même pour faire encore un peu travailler un cerveau qui aurait tendance à se mettre en veille.

Billet original sur Les uns, les autres et moi

Haut de page