Prendre de la hauteur sur le temps

Sixth2016.jpgChangements et pas de changement pourtant.

C'est à ce moment que je m'aperçois combien le long terme est nécessaire pour mesurer la croissance.

La période de 'Hanouca est si propice à ces méditations sur la résilience, l'allégorie du miracle de ce temps qui s'étire au delà de ce qui avait été anticipé ou redouté : quand on accepte de faire avec ce que l'on a sous la main, même si ce n'est pas parfait, même si ce n'est pas ce que l'on aurait voulu avoir.

Dans le miracle de la fiole d'huile qui dure huit jours quand on aurait crû qu'elle ne contenait qu'assez pour une seule journée, il n'y a pas de pétition avant d'agir, il n'y a pas de demande d'être exhaussé pour ce que l'on entreprend : on ne sait pas à l'avance ce qui va nous arriver dans notre entreprise, dans notre détermination.

La plupart du temps, le nez sur la difficulté de l'action, on remarque d'abord les déboires, les obstacles, les imperfections. Ce n'est qu'avec le recul que le miracle de ce qui s'est passé apparaîtra.

Billet original sur Un jour @ la fois

Haut de page