L'art et la manière de savoir dire non

No-thanksjpg.jpg
 

Quand on professe l'acceptation, la positivité et toutes ces sortes de choses plutôt à la mode, et si on fait partie des gens pour qui faire plaisir aux autres est une mission centrale, la période des fêtes est une époque particulièrement stressante : temps de l'abondance de gentillesse, de cadeaux, d'invitations à partager, époque des dons, j'en passe et certainement des meilleures. 

C'est pour moi l'occasion de me repencher sur la question cruciale de savoir dire non sans culpabiliser à mort. 

Savoir dire non, c'est dire oui, en vérité. 

Oui, je suis consciente de la valeur de ce qui m'est proposé. 

Oui, je suis consciente de la valeur de mon temps, de mon expertise, de ma compétence, de mon savoir, de ma disponibilité, de mes qualités.

Oui, je suis heureuse d'être sollicitée et valorisée par cette sollicitation.

Oui, je serais enchantée si j'avais pu être celle qui répondrais favorablement à une telle demande, mais malheureusement ce ne sera pas possible pour moi d'être celle là en ce moment et j'espère de tout coeur voir le succès se manifester autrement pour le demandeur. 

Voilà le cadre dans lequel dire non merci devrait pouvoir s'appliquer, même en dehors des fêtes de fin d'année ! 

Billet original sur Un jour @ la fois

Haut de page