Maison pleine

devine.jpg
 

Pendant un peu plus d'un mois, j'ai une maison pleine.

Ce sont les vacances pour le "college boy", l'étudiant qui vit sur le campus depuis le mois d'août est rentré au bercail cet après-midi. 

Il fallait voir la joie de son frère quand il est rentré de l'école. Je l'avais prévenu ce matin, mais en prévoyant que peut-être nous serions de retour après lui, ce qui n'a pas été le cas, la circulation ayant été très clémente, non pas comme les températures (ce matin, moins onze... c'est un peu brutal, il faut reconnaître). 

Pas de photo, je suis désolée, je n'ai pas réussi cette fois encore à en "voler" la moindre, à force il devient vigilant, et je le trouve de plus en plus résistant. C'est dommage, parce qu'il n'y a pas comme les souvenirs de ces moments, un peu fugaces, très vite oubliés. Le temps qui passe. A toute vitesse.

Et le pire, c'est que j'aurai si vite hâte que ces vacances - qui n'en sont pas pour moi, n'est-ce pas ! - soient terminées... Allez, ce soir, je ne boude absolument pas mon plaisir de cette maisonnée complète. Il fait bon, c'est chabbat, ça ronronne de partout, il n'y a pas mieux. 

Billet original sur Un jour @ la fois

Haut de page