Parents indignes.

Hier pour oublier la poussière, de plus en plus envahissante, je me suis mise à vouloir mettre la main sur un document familial bien précis.

A t-il fini noyé en juin ou subi mon irrépressible besoin de ranger-trier-jeter après le décès de Sister? Je ne sais pas pas mais ça m'occupe bien en attendant.

J'ai quand même trouvé quelque chose d'assez stupéfiant, au 16 ème siècle des parents ont osé appeler une fille "Perfide".

Heureusement ce n'est pas une tradition familiale réservée aux aînées, sinon j'y aurais eu droit!

Billet original sur Les uns, les autres et moi

Haut de page