Tourbillon

sukkot5777.jpg
 

J'ai très envie de parler d'autres choses que de la congrégation, des fêtes juives (ce soir, c'est Souccot), des souvenirs que tout le monde partage pour rappeler la mémoire de celui qui vient de nous quitter, et les ondes sismiques que sa disparition envoie un peu partout autour de moi, avec la sensation d'être au centre d'un maëlstrom de plus. De nouveau aujourd'hui, je n'ai pas eu une minute à moi. Gros soupir. Je l'ai sûrement un peu cherché, à me démener pour être là où je me sentais utile, mais aussi, très honnêtement, pour être là où je n'étais jamais vraiment seule. Je crois que je l'ai dit et répété, le deuil est plus facile à faire quand on peut partager. Et les seuls moments où je me suis retrouvée sans cette compagnie, le grand vide en moi m'a effrayée et j'ai vite senti qu'il fallait le chasser, ou le combler, pas toujours très sainement... alors autant m'étourdir. Cela ira mieux dans quelques jours. J'espère. 

Billet original sur Un jour @ la fois

Haut de page