dimanche 2 juillet 2017

  Année scolaire 1936-37 lycée Molière, tante

  Année scolaire 1936-37 lycée Molière, tante Préférée, en 4 ème a Simone de Beauvoir comme professeur de français. A la même époque son frère, mon père donc a un tout jeune professeur de lettres à Janson de Sailly, Paul Guth qui n'a pas encore écrit son premier roman. Papa qui avait une grande expérience des professeurs , il avait fait... Lire la suite

jeudi 29 juin 2017

A la croisée de chemins

  Ce fut une journée chargée émotionnellement.  Dix-sept ans dans la communauté de Devereux, une école spécialisée dans l'autisme qui a accueilli M. Ziti dès septembre 2000, il y a de quoi avoir accumulé les aventures.  Parmi celles que j'ai partagées avec ma communauté d'Un jour @ la fois, et pas des moindres, il restera toujours très... Lire la suite

mercredi 28 juin 2017

Avant après l'orage.

De l'inconvénient d'avoir une grosse tête. J'ai beau me dire qu'il y a plus grave dans la vie je suis quand même très contrariée.... Lire la suite

samedi 24 juin 2017

Le comble de la paresse.

Quand les vitres sont trop sales une seule solution enlever la fenêtre.... Lire la suite

jeudi 22 juin 2017

Sur la pente (pas très douce) vers les vacances

Je cours ces derniers mois, du boulot au boulot et puis les parents d'élèves, le conseil syndical (oui je me suis fait avoir en beauté, ils m'ont fait le coup de l'oeil de cocker malheureux), une formation chouette pour le boulot. Bref, Lomalarchovitch avant-hier a déclaré qu'il ne m'aimait plus parce que je m'en allais trop. Je vous rassure,... Lire la suite

22 juin.

Et que personne ne vienne me dire que les jours raccourcissent je le prendrai très mal.... Lire la suite

dimanche 18 juin 2017

Lassée.

Quand le plaisir se transforme peu à peu en contrainte, quand les mots refusent de se transformer en phrases, quand la lassitude a pris la place du plaisir cela ne signifie pas que les amis sont oubliés. Attendre que l'envie, le besoin de communiquer, partager, comme on dit si souvent reviennent ou bien s'effacer peu à peu, pour l'instant je suis... Lire la suite

jeudi 8 juin 2017

Bonheurs-du-jour de la semaine (sélection)

météorologique Se faire surprendre par une énorme averse MAIS à 5 min de la maison. Rentrer complètement rassouillés, ôter aussitôt les fringues détrempées pour enfiler quelque chose de sec. C'est presque surprenant tellement c'est fort comme kif. de bibliothèque Recevoir un mail des bibliothécaires qui dit que notre suggestion d'achat a... Lire la suite

mercredi 7 juin 2017

Jamais trop tard.

Pour apprendre, c'est ainsi qu'hier en découvrant les programmes de nos candidats je découvre 2 mots "antispecisme" "et âgisme" . Google éclaire ma lanterne mais quel charabia pour au final dire qu'il faut aimer les animaux et les vieux. Bon d'accord je fais court,  parce que la politique moi je n'en peux plus!... Lire la suite

mardi 6 juin 2017

1917.

20 ans avant sa visite à l'exposition universelle mon grand-père à 17 ans s'est engagé dans la marine. Je plains sa mère qui avait son mari et son fils à la guerre. Ils en sont revenus tous les 2.... Lire la suite

dimanche 4 juin 2017

Exposition universelle.

Juillet 1937 une bande joyeux drilles quitte Olonzac avec femmes et enfants pour visiter l'exposition universelle. Leur équipée durera 15 jours. Maman avait 14 ans. Elle nous a peu parlé de l'exposition par contre beaucoup des sorties entre jeunes, elle adorait danser, faire la fête, aller au théatre, au cinéma, bref elle aimait s'amuser, comme... Lire la suite

jeudi 1 juin 2017

Anniversaires.

Il y a 21 ans Arthur et Fu faisaient connaissance, moment de complicité qui dure encore. Il y a 1 an un silence assourdissant nous a réveillé, pas de voiture dans la rue, pas un oiseau dans le ciel bas et lourd comme un couvercle seuls s'entendent le clapotis de l’eau au rez de chaussée  et le bruit des meubles qui jouent au chamboule tout dans la... Lire la suite

mardi 30 mai 2017

Spéciale la petite.

Eugénie récite à sa maman la leçon de sciences et pour y mettre un peu de fantaisie: Tiens dit-elle je vais faire en même temps l'analyse grammaticale. Ecoute bien maman.  ... Lire la suite

dimanche 28 mai 2017

Ce que durent les roses...

Ma vie serait-elle un chemin pavé de roses? A ramasser la coupe d'hier.... Lire la suite

samedi 27 mai 2017

Le cul des hommes.

Elle me connait bien la cousine de Cambridge pour m'envoyer cette belle brochette de fesses. Vivement les grandes réunions d'athlétisme, ah quelle émotion quand Carl Lewis s'élançait pour le 100 m, le gagnait et faisait son tour d'honneur  ... Lire la suite

mardi 23 mai 2017

Plus un bébé, presque une grande

Nous n'avons presque plus de bébé à la maison. Motivé par l'idée d'aller jouer au centre de loisirs cet été, dans SON école, et aussi par le statut promis de "Chef des Minions" [1], Lomalarchovitch se promène désormais la fesse insolente autant que sans couche pendant la journée. Au global peu d'incidents, un plaisir immense à faire partie... Lire la suite

Bleu blanc rose.

  La première pivoine encore bien chiffonnée, fleur préférée de Fu. Hier première coupe des roses fanées, un plein seau mais j'ai abandonné au bout d'une heure, trop chaud, je continuerai ce matin. Entre attendre les premiers bourgeons, surveiller les boutons, admirer la floraison quelques jours et se résoudre à enlever les fleurs fanées pour... Lire la suite

vendredi 19 mai 2017

Parano? No!

A quelques jours de la date anniversaire de ce qui a changé notre vie je ne peux m'empêcher de redouter une nouvelle manifestation de mauvaise humeur des éléments. Hier vers 18h le ciel est devenu bizarre, le vent s'est levé, les oiseaux sont allés se coucher et je me suis mise à la fenêtre, inquiète pour les rosiers et Maky sur la route. Pluie... Lire la suite

jeudi 18 mai 2017

Tu sais quoi mab...

Non ma chérie dis-moi . "Je ne veux plus être infirmière pour les accidents de la route, je veux aller sur les champs de bataille." J'ignore dans quel film ou livre elle a appris ce terme mais de nos jours on dit plutôt "zone de guerre" Champs de bataille, champs de bataille, je t'en ficherai moi du champs de bataille, tu vas rester tranquillement... Lire la suite

mercredi 17 mai 2017

ça gratte.

                                                                            Avant "défrichage" Depuis ma station à genoux et prolongée hier dans les pois de senteurs, herbes folles, orties et sceaux de salomon, quelques mètres de jardin un peu négligés l'an passé, j'ai la tête qui me démange, j'en retire un tas de choses, du genre végétal-sec-non... Lire la suite

- page 2 de 98 -

Haut de page